Home » BLOG » 10 ans

10 ans

Il est 8h15. L’heure quotidienne de mon départ au dispensaire. Le soleil est déjà bien haut, la température avoisine les 25 degrés. Une belle journée, comme toutes les autres. Le petit déjeuner sur la terrasse était consistant : que tout le monde se rassure, ce n’est pas ici que je vais mourir de faim. Comme tous les jours, je quitte le Camp Catta pour prendre la route du dispensaire. 20 petites minutes de marche à pied quotidienne, en descente, sur ce chemin de terre rouge-ocre qui contraste si bien avec le vert des pâturages et des rizières. Le riz pousse malgré le peu de pluie tombée cette saison, encore un bon mois et commenceront les premières récoltes. Je traverse chaque jour le petit village d’Andonaka, qui est en activité depuis bien longtemps. Ils sont matinaux les malgaches. Le linge sèche sur le sol, les cacahuètes fraichement cueillies sont étalées sur les nattes, les zébus ont quittés leurs enclos, et quelques poules trop aventureuses se font raccompagner au village par les bambins. En contre bas du village, approchant la rivière, ce sont des centaines de libellules et papillons orangés qui m’escortent pour traverser le pont. Je gambade, émerveillé par le spectacle, sac sur le dos, les yeux pétillants. Bon, décrit comme ça, j’avoue, on se croirait dans Dora l’exploratrice, mais on n’en est pas loin. Même si ce quotidien pourrait paraître routinier, c’est toujours un réel plaisir de prendre ce chemin chaque jour. Y croiser les habitants, les enfants, les zébus… On échange quelques mots, quelques sourires. Enfin un peu moins avec les zébus, je vous l’accorde.

Aujourd’hui, ce n’est pas n’importe quel jour, c’est une date anniversaire. Je relisais il y’a quelques jours un document de la SJPD (l’association marseillaise qui gère le dispensaire) qui récapitulait les différentes étapes de leur implication dans la vallée. Il y’a 10 ans, le 8 avril 2003 exactement, le dispensaire du Tsaranoro était inauguré. Voilà 10ans déjà que la population a la possibilité de se faire soigner gratuitement dans cette vallée perdue, dans ce petit lieu de soin qui effectue un réel  travail de proximité. 10 ans, quand on connait les difficultés politiques, sanitaires et sociales que rencontre l’île… ce n’était pas gagné d’avance. Loin de là. Et quand on connait la viabilité des nombreux projets dits « humanitaires » mis en place sur l’île, on peut dire clairement que ce petit dispensaire a survécu. Alors certes, le quotidien n’est pas facile, et si je compare avec mon passage il y a deux ans, je constate avec désolation que les locaux deviennent de plus en plus vétustes: l’eau du puit ne parvient plus au robinet, les batteries alimentées par les panneaux solaires sont toutes hors service et les accouchements se font donc à la bougie, les rongeurs de nature gourmande, sont toujours aussi friands du matériel stérile, faute de rangements adaptés… ce dispensaire a survécu, mais combien de temps encore ?

Aujourd’hui j’arrive donc au dispensaire avec une sacrée devinette. Irène l’infirmière et Nirina la sage-femme me regardent un peu interloquées (comme souvent d’ailleurs). J’essaye de maintenir mon enthousiasme pourtant… « Savez-vous quel jour nous sommes aujourd’hui ? » Evidemment, ni l’une ni l’autre ne trouve la réponse. Et cela ne semble d’ailleurs leur faire ni chaud ni froid. Oui ca ne changera pas le quotidien c’est vrai, mais quand même, on aurait pu marquer le coup ! Bref, de toute façon, ici il n’y a ni bougies, ni champagne, ni moelleux au chocolat. Alors pour marquer ce jour qui me semble important, je m’adonne à un petit exercice artistique, qui consiste à réaliser un « 10 Ans » à l’aide du tampon encreur en utilisant la date du jour. – Oui – Bon – Ok – On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Si vous voulez voir mon œuvre, elle est affichée dans le bureau d’Irène. Ce dispensaire a 10ans, et aujourd’hui, tout le monde sera au courant.

Si le bâtiment vieillit, le fonctionnement du dispensaire lui, n’a pas beaucoup changé. Irène est toujours chargée du côté médical. Même si elle ne possède qu’un diplôme d’infirmière malgache, c’est elle qui s’occupe des consultations : elle diagnostique, elle traite, et quand la situation devient trop complexe, elle propose une évacuation sanitaire vers Ambalavo, petite bourgade située à 60km. Elle s’occupe aussi des statistiques du paludisme (des tests rapides sont effectués au dispensaire en cas de forte fièvre). Depuis un an, le gouvernement a cessé de distribuer des moustiquaires gratuitement dans les villages. Les résultats sont là, la courbe des tests positifs ne cesse d’augmenter depuis la dernière saison des pluies.

Nirina quand à elle, s’occupe de l’espace maternité. Elle gère les accouchements, toujours aussi réguliers (environs 4-5 par mois au dispensaire) et s’occupe aussi des consultations post-natales pour le suivi des bébés, les soins de cordon ombilical… Son autre fonction est d’assurer le suivi des jeunes filles au planning familial, où des contraceptifs oraux ou injectables sont proposés à moindre coûts. Environ 300 filles sont suivies annuellement.

La matinée se termine déjà. Nous auront vu 6 patients seulement. Autant dire qu’il n’y a pas eu de grand stress. Nous fermons le dispensaire pour 2h, je remets mon chapeau et reprend le chemin du Camp Catta. Il est midi, j’ai faim, le soleil cogne, ca grimpe… alors pour me donner du courage, je fredonne…
J’ai dix ans
Je vis dans des sphères où les grands
N’ont rien à faire, je vois souvent
Dans mon dispensaire, des géants
Et des petits hommes verts
Si tu m’crois pas, hé
T’ar ta gueule à la récrée

A lire encore !

Vidéo | Mada Mamonjy, une formation de secourisme en milieu isolé, à Madagascar

Retour en image, sur le projet Mada Mamonjy, réalisé en mai 2015. Une formation de secourisme en milieu isolé, pour les guides malgaches de la vallée du Tsaranoro.

FR-39 Via du Regardoir/ Lac du Vouglans (Moirans-en-montagne)

Perdue dans le Jura lointain, située à mi-chemin entre Saint-Claude et Lons-le-Saunier, sur la commune …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

captcha

Please enter the CAPTCHA text